La succession de R. van der Weyden

Après la mort de Rogier en 1464, son atelier fut très probablement repris par sa femme et son fils, Pieter, peintre lui aussi. Sans doute les assistants du maître continuèrent également à y travailler.

On pense que Pieter van der Weyden (1437-1514/16) accomplit son apprentissage chez son père et qu’il œuvra à ses côtés pendant quelques années en tant que collaborateur. Les archives nous apprennent qu’il continua d’habiter la maison de ses parents. Sur son activité de peintre, on sait seulement qu’il fut payé en 1486 pour un tableau votif qui se trouvait à Sainte-Gudule. Mais ce tableau n’est pas connu.

On a proposé d’identifier le Maître de la Légende de sainte Catherine à Pieter van der Weyden car il  a souvent repris des motifs de Rogier. Ce n’est cependant pas le seul peintre dans ce cas. Le Maître de l’Adoration du Prado ou le Maître de la Rédemption du Prado sont également de bons candidats pour être identifiés à Pieter van der Weyden. En théorie, le Triptyque Sforza ou les volets du retable d’Ambierle pourraient aussi avoir été peints par Pieter et on pourrait citer d’autres exemples encore.